Sommaire de la brochure

Pour une politique publique de prévention active des cancers.

Première partie :

LES CANCERS : PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE 

  1.  Incidence et mortalité par cancers en France.
  2.  Santé publique et prévention
  3.  La santé communautaire.
  4.  La prévention active.
  5.  Les politiques actuelles de lutte contre les cancers.

Deuxième partie :

LE MECANISME DE LA CANCERISATION : BREF EXPOSE DE LA THEORIE DE GERNEZ

  1.  Révision d’un dogme
  2.  Dynamique des cellules cancéreuses.
  3.  Les étapes de la cancérisation.
  4.  Signification biologique des étapes essentielles de la croissance d’un cancer.

Troisième partie :

PREVENTION ACTIVE DES CANCERS : LES PRINCIPES ET PRATIQUE

I – La prévention générale du cancer est possible et nécessaire

1 – L’action contre le cancer doit s’effectuer à son stade initial.

2 – Comment attaquer un cancer à une période ou il est encore invisible ?

3 – A-t-on la confirmation de l’efficacité d’une telle méthode?

II – agir contre les facteurs favorisant l’émergence d’un cancer

1 – Les cellules mutées sont au départ très fragiles.

2 – Les causes, les facteurs favorisants.

3 – Principe incontournable : agir avant la masse de non-retour

III – phase orthoplasique de la prévention des cancers

1 – Réduction alimentaire

2– Rôle de l’acidose métabolique.

3 – Supplémenter en « substances vitales : vitamines et oligoéléments

4 – l’oxygénation.

– Conclusions.

IV – chasse terminale des micro cancers.
Quatrième partie :
PREVENTION ACTIVE DES CANCERS : LES REGLES A OBSERVER EN PRATIQUE

I – Renouveler la cure annuellement.

II – La cure doit durer le temps suffisant .

III – La meilleure époque pour pratiquer la cure anti-cancer est le début du printemps ou la fin de l’hiver.

IV – A quel âge ?
V – Eviter durant la cure les facteurs susceptibles de favoriser les cellules cancéreuses

VI – Perte de poids et régime à observer durant la cure.

VII – L’oxygénation.

VIII – Les complémentations en vitamines et oligo-éléments.

IX – La Chasse terminale- des micro-cancers.

X – Les protocoles de prévention active.